Si vous possédez un iPhone 6s ou un iPhone 7, vous avez peut-être remarqué au cours des derniers mois une légère baisse de régime de votre appareil. De nombreux utilisateurs se sont plaints de voir les performances de leur appareil réduites, avec parfois quelques ralentissements de l’interface à la clé.

Apple a hier soir confirmé à nos confrères de The Verge que deux mises à jour de son système d’exploitation étaient à l’origine de ces plus maigres performances.

Frappé par un très gros scandale sur les performances de ses batteries à l’époque, Apple a choisi de brider ses appareils pour augmenter l’autonomie du smartphone. Une décision dont le groupe se défend aujourd’hui.

“Notre objectif est de proposer la meilleure expérience aux consommateurs, ce qui inclut les performances générales de l’appareil et l’assurance d’un cycle de vie plus long” a expliqué ainsi un porte-parole d’Apple à The Verge. “Les batteries au Lithium sont moins efficaces pour fournir une quantité énergétique suffisante durant les conditions hivernales et voient leur capacité baisser au cours du temps. C’est la raison pour laquelle l’appareil peut s’éteindre, pour protéger les composants électriques. L’an dernier, nous avons délivré un update pour les iPhone 6, 6s et SE pour prévenir les pics énergétiques et éviter que les appareils ne se coupent de manière abrupte lorsque ces conditions sont réunies. Nous avons étendu cette fonctionnalité sur iPhone 7 avec iOS 11.2 et prévoyons de supporter d’autres produits dans le futur.”

Si elle pose question – et notamment en terme de transparence à l’égard du consommateur -, cette stratégie permet de contourner certains problèmes techniques liés au vieillissement des batteries. Car en réduisant les performances de son appareil, Apple réduit la consommation énergétique, et donc la chauffe de la batterie, prolongeant ainsi l’utilisation du téléphone.